De la Sibérie à l' Australie

-

2010 - 2013

Du froid glacial à la chaleur du désert, du sommet de la montagne à la jungle, 6 pays à traverser, 6 langues différentes. Plus qu'une expédition, cette aventure vous emmène plus loin que vous ne le pensez. Cette marche extrême a duré 3 ans. Des obstacles de toutes sortes ont poussé Sarah au-delà de ses limites…

Des tempêtes de sable, de grêle et des coulées de boue ont détruit sa tente plus d'une fois. Son camp était régulièrement visité la nuit par des cavaliers mongols ivres. Dans le sud du désert de Gobi, Sarah a dû être évacuée à cause d'une infection dentaire grave. À son retour, des températures extrêmes (-35 ° C) et des blizzards meurtriers ont rendu ses progrès impossibles. Finalement, la troisième tentative a été la bonne et elle a poursuivi son chemin.

La Chine fut rafraîchissante. Sans carte ni GPS (interdits), elle a traversé les montagnes du Sichuan avec sa boussole et ses années d'expérience comme uniques compagnons. Elle a finalement été arrêtée par les forces spéciales militaires et a dû quitter le pays.

Elle a été frappée par la dengue au milieu de la jungle au Laos, puis attaquée la nuit par des trafiquants de drogue armés de fusils. Bien que choquée, elle a évité une tragédie.

Elle a voyagé d'Asie en Australie en tant que passager d'un cargo. Elle a passé 13 jours tendus en mer aux côtés de l'équipage pour rejoindre les côtes australiennes.

Sarah s'est délectée de son retour sur cette terre rouge qu'elle connaît maintenant si bien. Elle a partagé avec bonheur sa vie quotidienne dans la chaleur ardente de la nature avec des crocodiles, des serpents venimeux, des cochons sauvages et des buffles. Son voyage en Australie du Sud s'est terminé au milieu de la plaine Nullarbor. «Là où la terre s'arrête et où la mer commence…» Au cours de son incroyable voyage en Australie il y a dix ans, elle a dormi sous le seul arbre sur des kilomètres, qui est devenu «son arbre». Elle a promis qu'elle reviendrait. Et c'est ainsi qu'elle a mis fin à son incroyable expédition sous cet arbre le 17 mai 2013, 3 ans après son départ. "Plus qu'une expédition ... c'était une adaptation constante à mon environnement et à toutes sortes de dangers".

1/1

© Sarah Marquis - Tous droits réservés